MINERAUX QUARTZ, INDICES DES FISSURES DES ALPES

Publié le par Anne Marie

Oisans

Oisans

I) INDICES :

1) L'indice principal se reconnaît à un décalage dans la roche, ou un renfoncement sous forme d'une corniche, d'un gradin ou d'une vire. C'est donc une fente ayant pour forme un angle à environ 90° de la texture de la roche.

2) Un filon de quartz n'est un bon indice que s'il est transversal, c'est-à-dire perpendiculaire à la texture de la roche.
C'est à l'endroit les plus bas, là où le filon change de direction, que les chances de découvrir une fissure sont les plus grandes.
Si après avoir donné quelques coups de marteau à cet endroit, sur le quartz blanc, on aperçoit une zone cassante et vitreuse, la fissure n'est plus très loin.

3) Une roche transformée ou déminéralisée autour d'un filon de quartz, ou autour de la fissure elle-même, est aussi une précieuse indication.

4) Tout près d'une fissure la roche sonne creux, mais il ne faut pas être amateur pour savoir si le son résulte d'une simple fente ou d'une cavité cristallisée.

5) De l'argile ou du sable de chlorite dans une fente peuvent indiquer le début ou la fin d'une cavité.

6) De l'eau qui s'écoule d'un renfoncement ou suinte par temps sec, doit aussi attirer l'attention : s'il y a une fissure à cet endroit, en général elle est importante.

7) Une zone dont la roche n'a pas une texture "normale", qu'elle soit renflée ou resserrée (boudinée), peut cacher une fente qui ne sera apparente qu'après qu'on ait enlevé le "couvercle". Cela concerne principalement les roches schisteuses et non granuleuses.

A noter : un seul indice ne suffit pas pour prendre le risque de dégager une fissure, car on peut y passer beaucoup de temps et d'efforts pour rien.

II) FISSURES :

1) A l'intérieur, les minéraux sont en général méconnaissables, car le plus souvent ils sont recouverts d'une croûte d'argile ou encore d'autres carapaces. La cavité contient très souvent du sable sec de chlorite, de l'argile gluante, ou même de la terre. Ces éléments ont été apportés dans la fissure, en grande partie par des eaux de surface.

2 cristaux fantômes chloriteux sortis d'une cavité par un compagnon de recherches

                           Photo-amb1-151.jpg

2) C'est sous le toit de la fissure que se situent en général les plus beaux cristaux pour deux raisons :
  - ils sont mieux cristallisés du fait de leur position
  - ils sont intacts, non recouverts de chlorite.

Les petits minéraux rares qui accompagnent souvent le quartz, eux se trouvent le plus souvent sur les bords, là où sol et toit de la fissure se rejoignent.

Parfois on peut avoir la chance de rencontrer une fissure "mûre" et d'y "cueillir" les minéraux de quartz sur leur socle, sans utiliser un seul outil. Dans ce cas, la roche "encaissante" est si décomposée qu'elle tient à peine à la roche saine, ou bien c'est l'érosion qui a peu à peu provoqué des fractures dans le rocher.

3) Si on trouve une fissure ouverte dont le sol et le toit sont recouverts de cristaux, inutile d'y toucher au risque de la saccager. Les cristaux qui pouvaient l'être ont été prélevés, et ceux qui restent ne peuvent pas encore être récoltés avec leur gangue. La fissure doit mûrir.

Fissure dans laquelle on ne peut prélever de cristaux au risque de tout casser :

                                 IFente-Lac.plan.jpg

Encore une photo des belles Alpes :

         IVal.selle.jpg

J'ai fait cet article à partir d'un livre nommé "Minéraux trésors de nos Alpes" que j'ai en double et souhaite vendre.


Si vous venez dans le Puy de Dôme, où l'on trouve aussi des minéraux,  vous pourrez loger à Super Besse, dans mon grand studio, avec loggia, accueillant et confortable.

Allez le voir dans le lien ci-dessous :
 

Publié dans Mineraux

Commenter cet article